N°15. "Zoomafia" au quotidien

Publié le par Falcone

Cette semaine, dans la province de Reggio en Calabre, les policiers ont stoppé une course de chevaux clandestine.
Sur la voie rapide entre Gallico et Gambarie, des jockeys pilotaient deux carrioles sous le regard de la foule pressée au bord de la route. Avec beaucoup de difficulté, la patrouille de police a fait ralentir les chevaux qui étaient lancés au trot. Les policiers ont par ailleurs arrêté une voiture de marque allemande et de type série « 3 » qui devançait les concurrents comme une voiture de tête pendant une course cycliste…
Les deux chevaux n’avaient aucun marquage et les jockeys ne possédaient aucun document d’identité. La police a saisi les chevaux et a verbalisé les jockeys pour des infractions au code la route.
Avec un peu de chance, l’enquête arrivera à démontrer l’implication des ‘ndrines locales. Les familles mafieuses sont impliquées dans les activités visant à exploiter les espèces vivantes. On appelle ces délits : la zoomafia.
 Au delà du folklore, ces activités permettent aux clans de faire vivre des populations au chômage, d’entretenir le consensus social envers la mafia et de contrôler le territoire. Les courses de cheveaux font partie des activité dénomées "Zoomafia". Ces activité criminelles sont inclu dans le concept des "ecomafias".

Publié dans Les "écomafias"

Commenter cet article