N°27. La guerre des 'ndrines s'étend à la province de Crotone?

Publié le par rizzoli

     Jeudi 27 mars 2008, à Isola Capo Rizzuto, une petite ville de 15 000 habitants sur la côte ionienne, Francesco Capicchiano, 33 ans marche dans la rue. Il porte une arme mais n’a pas le temps de s’en servir. Deux jeunes hommes l’assassinent de plusieurs coup de revolver à bout portant.
     Ce meurtre est-il le signe d’une nouvelle faida au sien des ‘ndrines d’Isola Capo Rizzuto ?
      La famille de la victime est traditionnellement en opposition à la très puissante ‘ndrine Arena. Ces deux clans se sont livrés, pendant des années à une lutte sans merci. Au mois d’octobre 2004, Carmine Arena, un des capo-bastone historique de la ‘ndrine Arena avait été assassiné. Les meurtriers avaient utilisé un lance-roquettes pour perforer la Lancia blindée de la victime. Depuis deux ans, les parties avaient, cependant, trouvé un accord.
     Plus probablement, le meurtre de Francesco Capiccchiano est la suite de la guerre commencée à Crotone samedi dernier (cf. art. 23). En effet, dans le cadre d'enquête sur le meurtre de Luca Megna, les policiers ont arrêté le propriétaire du revolver laissé sur les lieux du crime. Celui-ci, résidant en Emilie Romagne, est originaire de Capo Rizzuto. Il semble donc que le conflit entre les 'ndrines de Crotone s'étendent à toute la province.
Francesco Capicchiano est probablement un des tueurs de Luca Megna.

      Enfin, à Seminara, dans la province de Reggio en Calabre, Silvestro Galati, un jeune de vingt ans a été assassiné. Son tort était d’être le fiancé de la fille de Carmine Santaiti, présumé chef de la ‘ndrine du même nom.  

Ces faits démontrent que le prochain gouvernement doit faire de la mafia une priorité politique. A l'appel du journaliste Roberto Saviano qui affirmait que les candidats ne parlaient de mafia (cf. art. 19), le centre-gauche a voulu répondre présent. Le leader de la coalition, Walter Weltroni s'est rendu en Sicile. Massino d'Alema a défendu le bilan de la lutte antimafia depuis deux ans.
           Nous attendons la réaction de Silvio Berlusconi...
 

Commenter cet article