N°31. Saisie des biens mafieux et élections législatives

Publié le par rizzoli

     Samedi 5 avril 2008, la police, sur instruction de la justice italienne, a saisi des biens appartenant à Francesco Costa, un mafieux calabrais. Le groupe de Francesco Costa contrôlerait l’Alto Jonio Consentino, la zone la plus au nord de la province de Cosenza qui setrouve à la limite de la région des Pouilles ; (mini carte de la province de Cosenza à gauche).
     Francesco Costa, a été impliqué dans les grandes enquêtes "Galassia" et "Omnia". Il a été condamné pour des délits d’usure avec la circonstance aggravante "mafieuse". Il serait allié aux ‘ndrines Forastefano et Portoraro qui constituent avec d'autres le clan des "Zingari" (traduisez "des gitans").
     La valeur des biens saisis avoisinerait les 35 millions d’euros. Parmi ces biens, il y a une importante structure hôtelière de Sibari, des magasins, des entrepôts, des appartements, des terrains, des automobiles de grosses cylindrées, des polices d’assurances et des comptes bancaires.
     La saisie des biens mafieux est un outil juridique qui fait reculer l’impunité en Italie. Une fois qu’un tribunal décide la confiscation définitive de ces biens, ceux-ci peuvent être réemployés à des fins sociales. Par exemple, la maison de Toto Riina, l’ancien chef de la mafia sicilienne, est aujourd’hui un centre pour les jeunes de Corleone.
      Au cours des derniers mois de la législature 2001-2006, le gouvernement Berlusconi proposait que les membres de la famille soient prioritaires pour racheter les biens saisis à un mafieux. Silvio Berlusconi sait-t-il que les mafias sont fondées sur le concept de la famille ?

13 avril 2008, élections législatives…

 


Commenter cet article