N°32. Opération "Héraclès" à Crotone

Publié le par rizzoli

     Dimanche 6 avril 2008, trois cents policiers ont arrêté une quarantaine de personnes impliquées dans la guerre des ‘ndrines de Crotone (art. 27); mini carte la proivince à gauche.

      Les personnes arrêtées appartiennent aux familles mafieuses Corigliano, Vrenna et Bonaventura qui serait liées aux ‘ndrines Nenna et Russelli. Ces dernières se disputent avec la 'ndrine Megna « il locale » de Panapice. Le « locale » est la circonscription mafieuse calabraise qui regroupe plusieurs ‘ndrines. Cela équivaut au « mandamento » pour Cosa nostra sicilienne. Il est encore un peu tôt pour savoir la composition exacte des alliances en vigueur.

            Les mafieux sont mis en examen pour association mafieuse, homicides, extorsions, trafic d’arme et trafic de stupéfiants. Il apparaît que les ‘ndrines en question sont en rapport d’affaire permanent avec les ‘ndrines de Reggio et la criminalité organisée albanaise. Cette dernière apparaît comme le fournisseur d’armes et d’explosives. En effet, parmi ces mafieux se trouvent les responsables d’un attentat manqué contre un magistrat calabrais. Le juge enquêtait sur un un attentat à la bombe contre un magasin appartenant à la femme d’un inspecteur de police.

            D’après la commission parlementaire antimafia, la ‘Ndrangheta est la mafia la plus dangereuse car elle riche et subversive (Cpa). Elle est présente dans toute l’Italie comme en témoignent les arrestations dans le centre de la Péninsule.

Commenter cet article