N°43. "Bourgeoise mafieuse"

Publié le par rizzoli

 

Le 12 avril 2008, la justice  a placé Mimo Miceli sous contrôle judiciaire. Mimo Moceli est un ancien assesseur à la mairie de Palerme. Il appartient à l'Udc, le parti du centre démocrate-chrétien. Mimo Miceli, médecin, a été condamné à 8 ans de prison pour complicté d'association mafieuse.
En Italie, les droits de la défense sont très affirmées et on ne peut pas aller en prison après avoir été condamné en première instance. Les juges demandent donc que ce complice  de la mafia ne quitte pas Palerme, qu'il reste à son domicile de 21h à 7h et qu'il signe au commissarait trois fois par semaine.

Pour les magistrats, le médecin Miceli est "dangereux pour la société". En effet, il a été réintégré dans ses fonctions à l'hopîtal à l'issu de sa détention provisoire. Il peut prendre d'importantes décisions en particulier dans le monde de la santé. Il est mesure d'entretenir le pouvoir mafieux et la gestion clientéliste des postes au sein de la fonction publique hospitalière.

Conclusion : la mafia seule n'existe pas. Elle fait partie d'un corps social plus large que l'on peut nommé "bourgeosie mafieuse" (U. Santino CSD). Mimo Miceli en est l'un des membre.

 

Publié dans Légalité en Italie

Commenter cet article