N°51. Incendie mafieux en Calabre?

Publié le par rizzoli

Lundi 28 avril 2008, à San Donato di Ninéa dans la province de Cosenza, vers minuit, des individus se dirigent vers une compagnie privée de transport. Sans se faire repérer par le système de video surveillance, ils déversent du liquide inflammable à plusieurs endroits. En quelques instants, les flammes ravagent une trentaine de véhicules. Il faut 6 heures aux deux équipes de pompiers pour venir à bout de l'incendie
Le propiétaire, en place depuis 50 ans, affirme qu'il n'a reçu aucune demande de pizzo, l'impôt mafieux. Le chef d'entrepise pense qu'on a voulu détruire son entreprise. Il demande "de l'aide au nouveau président du Conseil", dans la la Repubblica. Problème, Silvio Berlusconi n'a pas prononcé une seule fois le mot "mafia" pendant la campagne. En revanche, il a proposé la construction du pont dans le détroit de Messine (art. 25).
     Dans la zone où a eu lieu l'incendie, les 'ndrines (les familles mafieuses) de la côte ionnienne et celles de la côte tyrrhénienne se disputent  le contrôle  du  territoire et ses richesses économiques. L'affaire florissante de la victime a pu se retrouver entre deux "feux"... La société de transport venait de recevoir des autorisations pour faire des longs trajets. De quoi aiguiser les appétits mafieux.
 
    En attendant, le propriétaire touchera l'assurance mais les 50 chauffeurs, eux, sont au chômage. Ils ne leur reste plus qu'à contacter les mafieux de la zone pour leur demander un travail pendant la construction du pont de Messine... 
     La boucle est bouclée.

Commenter cet article