N°95. Vengeance "transversale" à Rosarno?

Publié le par Falcone

Il est 8h, nous sommes le 7 juillet 2008, Palmiro Macri conduit sa Fiat panda dans les rues de Rosarno. Là, des tueurs surgissent et tirent à la kalachnikov sur l’homme de 62 ans qui décède sur coup. D’après les enquêteurs, le meurtre de Palmiro Macri représenterait une réponse à la tentative d’homicide contre Pasquale Malvaso (gendre du capobastone Carmelo Belloco) qui a eu lieu dans la nuit du 4 au 5 juillet. Le mobile de ce meurtre est néanmoins pas si évident. Palmiro Macri avait certes des relations de parenté avec une famille rivale des Belloco. Cependant, il n’était pas un mafieux mais un honnête travailleur. Son assassinat serait donc une vengeance "transversale".
Rosarno est une petite ville de 20 000 habitants dans la plaine de Gioia Tauro en Calabre (dont on peut voir le vue du ciel plus haut). Là, les ‘ndrines Belloco-Pesce et Ascone, des familles mafieuses calabraises, se disputent le contrôle  du territoire et les ressources économiques de la ville. Les enquêteurs craignent cependant que ce meurtre soit la suite d'actions du même genre qui ont eut lieu dans la plaine ces derniers mois (
N°47. Voiture piégée en Calabre). Les carabiniers ont vérifié les emplois du temps des repris de la justice résidant à Rosarno. Les militaires ont aussi procédé à des tests à l'aide de paraphine pour vérifier si les personnes en question avaient récemment utilisé des armes à feu. Ce meurtre ne restera peut-être pas impuni mais il faudra du temps pour faire toute la lumière.


Commenter cet article