N°104. Ecomafia de Bari au Pakistan en passant par Gioia Tauro

Publié le par Falcone

Le 16 décembre 2008, les carabiniers du NOE (N°84. Les carabiniers contre les "écomafias") de Reggio en Calabre ont mis fin à un trafic transnational de déchets. Dans le port de transit de Gioia Tauro (en photo), les militaires ont mis sous séquestre (saisie provisoire), un conteneur contenant des déchets ménagers emballés dans des ballots.
La magistrature a mis en examen le gérant de l’entreprise responsable de l’exportation illégale de 21 tonnes de déchets. La société, implantée à Bari dans la région des Pouilles, économisait le traitement des déchets. Pour cela, elle déclarait exporter de la matière première à la place des déchets ménagers et spéciaux. Les déchets étaient destinés au Pakistan.

Dans le cadre de l’opération « Grande Muraille », qui avait permis le démantèlement d’un réseau international de trafic de déchets à destination de la Chine, la magistrature avait déjà poursuivi cette même société. A l’époque, elle exportait des matières plastiques polluantes.
En raison du contrôle du territoire pratiqué par la mafia calabraise, l’entreprise malveillante a certainement payé un impôt à la 'ndrine, la famille mafieuse calabraise, implantée à de Gioia Tauro (
N°42. Le port-conteneur de la 'Ndrangheta) . A moins que cette compagnie ne soit directement dirigée par des mafieux.

Publié dans Les "écomafias"

Commenter cet article