La folle semaine de la 'Ndrangheta

Publié le par Falcone

1. Tour de table macabre


Le 25 novembre, la police a arrêté 24 personnes appartenant à un cartel de familles mafieuses. Originaire de Papanice dans l’arrière-pays de Crotone en Calabre, le cartel semble être devenu maître du chef lieu après un affrontement avec une faction rival ( N°23. La guerre des 'ndrines de Crotone n'épargne pas les enfants ).

Cette hégémonie a fait perdre la raison aux capo-societa (chefs de famille). Ces derniers avaient commencé un tour de table des différentes familles pour payer un tueur. Celui-ci aurait dû assassiner le magistrat Pierpaolo Bruni.

Ce sont des écoutes (téléphoniques et autres) et les déclarations d’un collaborateur de justice (« repenti ») qui ont permit de déjouer le complot. La police a saisi une plantation de cannabis (estimé à 1 million d’euros), un bazooka, un fusil à lunette qui devait être utilisé pour tuer le magistrat. Les policiers ont aussi procédé à de nombreuses perquisitions à l’encontre d’entrepreneurs et de fonctionnaires. Tous sont impliqués dans un scandale financier dans le cadre de la construction d'un site touristique... suite demain.

Commenter cet article