La folle semaine de la 'Ndrangheta...

Publié le par Falcone

4. 'Ndrangheta's resort : une "écomafia"


Le 18 février 2005, la mairie de Crotone est fière de présenter Europaradiso, un projet touristique évalué à 7 milliards d’euros. Il s’agit de la construction d'un parc d’attraction et d‘infrastructures hôtelières capable d’accueillir 14 000 touristes. Déjà en 2006, des journalistes de la Repubblica avaient signalé les dégâts environnementaux qu’entraînerait la réalisation de ce projet. Le projet divisa aussi l’opinion publique. Facile pour certains de défendre les intérêts économiques de faire du chantage à l’emploi. …

Par la suite, on découvre que les financiers étrangers ont déjà été condamnés pour corruption. Puis, le 5 mars 2007 , la région Calabre annule le projet pour incompatibilité avec l’intérêt public en particulier en matière d'environnement. L'administration régionale évite ici une "écomafia", une activité criminelle qui porte atteinte à l'environnement ( N°93. L'Italie, ses déchets, son béton et ses mafias )

Enfin, le 20 février 2008, le parquet de Catanzaro constate qu'il s'agit un projet politico-mafieux. Le 25 novembre dernier, la confirmation arrive par les écoutes téléphoniques dévoilées dans le cadre des arrestations auxquelles ont procédé les policiers le même jour. ( La folle semaine de la 'Ndrangheta ). A l'aide d'Europaridiso, les clans de la zone, avec la complicité d’hommes politiques,  tentaient de recycler d’importants capitaux illégaux.


Publié dans Les "écomafias"

Commenter cet article

Yann 11/12/2008 16:29

A lire tous vos articles, on en a le tourni de voir tous ces scandales, corruptions etc...et on se demande si dans ce pays il y a quelques politiques intègres...! D'ailleurs est ce vraiment possible ? Tout cela est vraiment effrayant...

Falcone 11/12/2008 21:22


Allons, il s'agit d'un site sur les mafias... Dans certains articles, je n'oublie pas de mentionner que la majorité des personnes sont honnêtes et subissent la mafia.
Des politiques intègres, il y en a mais ils ont la vie dur quant ils ne sont pas assassiné voir article numéro 1.
Bien à vous