Mafias italiennes et relations internationales

Publié le par Falcone

Université de Paris I – Panthéon-Sorbonne

Doctorat de science politique (UFR 11)

Fabrice RIZZOLI
LES MAFIAS ITALIENNES ET LA FIN DU MONDE BIPOLAIRE
Relations « politico-mafieuses » et activités criminelles à l’épreuve des relations internationales

Thèse dirigée par M. le président Jacques Soppelsa
Soutenue le 22 janvier 2009

Mention très honorable à l'unanimité des membres du jury :
M. le professeur Charles Zorgbibe
M. le professeur Michel Carmona
M. le professeur Simon Petermann
Professore Giuseppe Muti
Mikhail Lebedev (Михаил Лебедев)

Résumé


La vulgarisation médiatique du mot “ mafia ” empêche l’approche scientifique d’un phénomène recouvrant des réalités très hétérogènes. La mafia est un sujet politique organisé qui s’adapte aux changements socio-économiques. La mafia exerce une souveraineté sur un territoire donné. À partir de cette seigneurie territoriale, elle structure et perpétue un système fondé sur la violence et l’illégalité. La mafia gère un réseau vaste et ramifié de complicités. Elle anime un code culturel enraciné mais souple et jouit d’un relatif consensus social de la part de la population. En Italie, quatre organisations mafieuses constituent un vaste sujet d’étude scientifique.

L’étude des mafias inscrite dans le cadre plus général de l’histoire de l’Italie a démontré qu’elles constituaient un véritable instrument de gouvernance de cet État. Au cours de la guerre froide, elles ont été utilisées comme des forces d’endiguement du communisme. En échange, elles ont bénéficié de l’impunité. Avec la fin de la menace communiste, les relations « politico-mafieuses » entrent dans une ère nouvelle. Acculées par l’offensive des magistrats, la mafia sicilienne opta pour une stratégie terroriste. Le but était de trouver de nouveaux référents politiques.

Depuis la fin de l’antagonisme entre les deux blocs, la sophistication des mafias a été renforcée. Elles contrôlent leur territoire d’élection et ont une dimension transnationale. Elles incarnent ce mouvement dinformations, d’argent, de biens, de personnes à travers les frontières nationales au sein desquels les acteurs gouvernementaux se font rares. Les mafias sont des acteurs majeurs de l’économie mondiale intégrée et le reflet de cette nouvelle donne. Au bout du compte, l’étude des mafias montre qu'elles sont des phénomènes structurels et systémiques de la mondialisation.


Mots clefs : géopolitique, Italie, mafias, Etat, gouvernance, contrôle du territoire, tansnationalité, Guerre froide, mondialisation, drogue, “bourgeoisie mafieuse"

Publié dans A lire

Commenter cet article

buy dissertation 28/10/2009 11:20


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Matthieu Hénot 05/02/2009 10:28

La possibilité d'un Etat mafieux me semble envisageable, quand on voit la puissance que peut avoir par exemple la mafia albanophone dans sa zone d'influence, son poids dans les décisions, et son infiltration dans la politique du pays.

La transnationalité pourrait justement aider à ce que ce type d'Etat émerge, mais plutôt dans des pays non pas historiques des mafias, mais plutôt dans des pays ou celles-ci ont un gros pouvoir ?

Falcone 08/03/2009 12:14


En ce qui concerne la mafia alabanaise, il faut faire attention. Il y a certaienes des familles mafieuses venat souvent des mêmes régions d'Albanie. Il existe aussi des cellules de type crime
organisé sans grande dimension mafieuse.
Quand à la possibilité que des mafias créent des états mafieux hors de leur territoire, personne n'a encore écrit l'avenir...
Si on prend l'exemple de La Cosa Nostra aux Etats-Unis, il semble que les immigrés italiens ont trouvé les conditions socio-économiques aux Etats-unis pour créeer une mafia. A bien des égards, le
système américain se rapprochent d'un système "mafieus". Les prisons sont privées et des lobbies poussent à l'enferment des minorités pour des délits mineurs, tout cela dans le but de gagner de
l'argent...


Fabrice Rizzoli 05/02/2009 00:39

A M.H.

1. Oui, la mondialisation offrent des opportunité d'enrichissment
2. La dimention transnationale permet de divesifier les affaires et profiter de zones de repli.
3. Je ne sais pas.

Matthieu Hénot 03/02/2009 14:28

Peut on dire à partir de cela que la mondialisation a permis aux mafias de se développer plus encore qu'avant ?

Et en quoi la dimension transnationale de ces mafias les rend elle encore plus dangereuses ?

Y'a t'il un risque de voir surgir des Etats mafieux à court ou moyen terme ?

M.H

Elle 31/01/2009 20:50

mention trés honorable, vous voilà devenu un "homme d'honneur" en quelque sorte. Complimenti. Elle