De la scu à l'Etat de droit

Publié le par Falcone

Le 8 mars 2009, il est 6h du mat quant les forces de l'ordre pénètrent dans une habitation de Cassano Murge près de Bari. Les policiers réveillent et arrêtent Salvatore Caramuscio en photo (reconnaissez que les faits dépassent toutes les fictions hollywoodiennes). Originaire de Lecce et âgé de 40 ans, Salvatore Caramuscio est membre de la Sacra corona unita (la Scu), la mafia de la région des Pouilles (Exécution dans le centre de Bari). En 2003, il aurait assassiné le gérant d'un bar, ce qui lui vaut  d'être arrêté. Au mois de septembre 2008, la justice le libère car les délais de sa détention provisoire sont dépassés... délais qui auraient été mal calculés.... Accusé de meurtre, d'association mafieuse et de trafic de drogue, il opte pour la clandestinité tout en continuant le racket des commerçants.

Pour la petite histoire, au moment de se faire menotter, Salvatore Caramuscio a félicité les policiers « vous avez fait un travail de scientifiques ». En Italie, les mafieux sont souvent plus respectueux du travail des forces de l'ordre que ne l'est la classe politique.

Inscrivez-vous à la newsletter en haut à droite pour recevoir un mail à chaque post publié.

Commenter cet article