La taxe mafieuse sur les contrefaçons

Publié le par Falcone

Le 30 mai 2009, les carabiniers des opérations spéciales contre le crime organisé (ROS) ont arrếté 12 personnnes (8 italiens et 4 ressortissants tchèques) accusées de faire partie d'un réseau transnational d'importation de produits contrefaits avec des ramifications en Italie, en République Tchèque et au Viethman. Les forces de l'ordre ont saisi neuf conteneurs contenant 90 000 chaussures d'une célèbre marque américaine qui vend ses chaussures plus de cent euros sans en faire profiter les travailleurs américains (les chaussures sont fabriquées en Asie). La valeur marchande des contrefaçons avoisinerait 10 millions d'euros. Le réseau importait d'Asie les contrefaçons dans le port d'Hambourg et dans le port de Gioia Tauro en Calabre ( N°42. Le port-conteneur de la 'Ndrangheta ). Là, des ilaliens dont un agent des douanes qui a été arrếté expédaient la marchandise à Rome par le biais d'une société d'import-export créee pour cette mission. En République tchèque, les documents étaient falsifiés afin de faire transiter les contrafaçons qui alimentaient les pays d'Europe centrale, Allemagne inclue.
En Calabre, les 'ndrines (familles mafieuses calabraises), imposaient une taxe aux importateurs de contrefaçon pour avoir le droit de faire entrer les produits par le port de Gioia Tauro ( N°104. Ecomafia de Bari au Pakistan en passant par Gioia Tauro ) en raison de la règle du contrôle du territoire qui régit la vie des associations mafieuses.

Commenter cet article