To be mafia or not to be

Publié le par Falcone

Le 17 janvier 2009, un gang de motard, les Outlaws sont réunis "pacifiquement" au salon de la moto de Verone (nord de l'Italie). Soudain, débarquent trois cents Hell's Angels, les rivaux des Outlaws, afin d'en découdre. Les Hells créeent la panique. Ils forcent le barage de la police et blessent 20 agents de la force publique; une scène digne d'un film hollywodien (voir la série "Son of anarchy" qui est aux Soprano ce que les gangs de motard sont à la mafia).
Depuis cet incident, la police italienne ( L'Italie : ce pays modèle ) n'a cessé d'enquêter. Le 12 juin à l'aube, les polices de plusieurs pays ont arrêté 24 membres des Hells Angels en France, en Allemagne et en Italie (au sein des "clubs house" de Milan, de Cuneo, de Trevise, de Padoue, de Massa Carrara et de Rome). Ils ont saisi des pistolets, des bombes lacrymogène, des armes blanches dont des épées...) et des dizaines de milliers d'euros. L'enquête démontre qu'au sein du groupe criminel, les membres les plus influents avaient des grades inscrits sur les blousons. Pour obtenir le "dequiallo", il faut avoir agressé au moins une fois un policier. Pour obtenir le "filthy few", il faut avoir commis un homicide ou des délits très graves sans avoir été découvert. Les enquêteurs ont découvert une structure hiérarchique typique de la criminalité organisée.
Quand je vois le vocabulaire des gangs de motards ("dequiallo", "filthy few" et autres "chapitres"), J'imagine combien il peut être difficile de comprendre, pour le lecteur de ce blog, le vocabulaire mafieux ("cosca", "'ndrine" et autres "capobastone")...
Par ailleurs, ces arrestations en Italie semble confirmer une analyse produite il y a trois sur le site du DRMCC : "les gangs de motards criminalisés, une menace grandissante pour l'Europe".
Enfin, à la lecture du rapport des policiers, il semble qu'il y ait une différence entre crime organisé dont les gangs de motard sont un bel exemple et le criminalité mafieuse. Les gangs de motards sont certes bien implantés dans les sociétés américaines ou scandinaves mais il ne semble pas aussi présents dans le monde de la politique et de l'économique que ne les sont les mafias italiennes. Jugez par vous même à l'aide des articles suivants :
Au conseil municipal : "tous mafieux!"
N°43. "Bourgeoise mafieuse"
Ecomafia

Inscrivez vous à la newsletter en haut à droite pour recevoir un mail à chaque nouveau billet publié.

Publié dans Crime organisé

Commenter cet article