N°54. La mafia napolitaine dans le quartier de Scampia

Publié le par rizzoli

Lundi 16 avril 2008, il est 16h, dans le quartier populaire de Scampia au nord de la ville de Naples (photo à gauche). Des tueurs tirent sur Salvatore Cipolletta dans la tempe et dans le dos. La victime, âgée de 36 ans, avait des antécédents pénaux pour usure, extorsion, vol à main armée et trafic de drogue. Il appartenait au clan Amato-Pagano que l'on nomme aussi les « Espagnols » parce qu'ils se sont régugiés, un temps, en Espagne. La victime était donc alliée au groupe des « Sécessionnistes » qui s'est séparé de la tutelle de clan Di Lauro. Après les arrestations du boss Paolo di Lauro et de ses fils en 2005, les «Espagnols» se sont placés du côté des vainqueurs.
Avec ce meurtre, le clan Di lauro tente de reprendre aux « Sécessionnistes » une place dans le domaine de la vente de drogue. En effet, le meurtre a eu lieu dans la rue Labriola, lotissement G, un endroit isolé entre deux grands immeubles de type HLM. Cette zone est régulièrement transformée en « fortins » par la Camorra à l'aide de murs d'enceinte, de portails renforcés et de caméras de surveillance.

C'est le 24ème meurtre de Camorra depuis le début l'année.

Commenter cet article